Événements

Prochains événements :

Les Amis du Prieuré et
la mairie de Saint-Hilaire-la-Croix,
en avant première du festival « Cultures du Monde »
de Gannat,
invitent l’association MI PERU pour

son spectacle de danses et de musique

Te amo peru

Mercredi 18 juillet à 19h

dans la cour du Prieuré

(en cas d’intempérie dans la salle des fêtes de Champs)

Entrée en libre participation

Le groupe MI. PERU présente les traditions des trois régions du Pérou : la côte, la Sierra et la Selva ou Amazonie péruvienne.

La côte

La côte est la région la plus peuplée du Pérou où la capitale joue un rôle d’attraction important. La danse la plus représentative de cette zone est la Marinera qui se targue également d’être la danse nationale du Pérou. Elle a son origine dans une danse noire inspirée par le rythme de l’appariement du coq et de la poule qui s’appelait « Zamba Cueca » et plus tard « Zamacueca ». C’est une danse mixte de couple indépendant. Elle exprime la coquetterie, la ruse et l’intelligence dans l’engouement de l’homme pour la femme. La musique est espagnole pour sa métrique ainsi que pour les instruments utilisés : le luth et la guitare. Elle est africaine par la façon dont les vers sont chantés, par l’utilisation de la quena et du cajòn.

La Sierra

À l’est de la zone côtière, la Sierra abrite les villes historiquement les plus représentatives comme Cuzco, Puno ou Junin. Les danses de carnaval y sont les plus représentatives. Les vêtements sont colorés. Les danses sont andines.

  • Le Huayno est la danse principale des Andes péruviennes. Son nom vient du Quechua Waynaricunataky qui signifie «chant représentant le jeune qui est amoureux».

  • La danse la Diablada, aussi connue comme « danse des sept péchés », est caractéristique de la fête de la Virgen de la Candelaria. Cette danse andine originaire de Puno, représente la lutte entre le bien et le mal.

  • La danse des ciseaux a commencé à Huamanga, après 1565 et est la survie de la danse de la souffrance « TAKY ONQOY ». Elle a émergé comme une réponse à l’invasion espagnole. C’est une danse de la résistance culturelle qui rend hommage au dieu andin Apu Kontikse, Wiracocha, Pachayachachi, où le danseur annonce le retour d’Inkarri et interprète la chute de l’empire inca et la domination espagnole subséquente.

La Selva ou Amazonie péruvienne

Cette zone couvre 60% de la superficie du pays. Les danses de cette région expriment la magie et le mystère qui se retrouvent dans les contes et les légendes des communautés amazoniennes. Souvent, les animaux sont représentés, invoqués ou vénérés. On a des danses de chasse, de guerre, où le lien avec la nature est très fort. Dans la danse ancestrale du boa les indigènes du haut et bas Ucayali rendent hommage au boa pour que la malédiction ne tombe pas sur leurs récoltes de caoutchouc, café, inguiri (banane) et yucca.  La musique est typiquement amazonienne et les danses se font au son des quenilla, tambor, bombo, manguare et maracas.

Organisation de l’après midi

La troupe arrivera à 15 heures dans la cour du Prieuré, (repli à la salle des fêtes de Champs en cas d’intempéries) pour rencontrer les enfants du centre de loisirs de la Com Com Sioule, Morge et Combrailles.

Ensuite Sylvain Lelièvre, Maire de Saint-Hilaire-Croix, offrira un cadeau de bienvenue autour d’un pot de l’amitié.

À 19h spectacle de danses et de musique d’une heure trente « Te amo peru ».

Après le spectacle un repas partagé est prévu à la salle des fêtes de Champs. Venez continuer la fête en apportant une entrée ou un dessert de votre choix.

______________________

Inauguration de l’exposition le samedi 21 juillet à 18 heures

______________________

 

Les événements prévus en 2018 :

Cette année la salle des fêtes de Saint-Hilaire n’étant pas disponible pour cause de travaux,  les spectacles en salle proposés par Les Amis du Prieuré auront lieu à La Passerelle au Pont de Menat. Les concerts auront lieu comme d’habitude dans l’église et des spectacles se dérouleront dans la cour du Prieuré ou dans le Prieuré.

  • Samedi 27 janvier à 19h dans la salle du Prieuré : « La malédiction du bandit moustachu », théâtre musical par la Compagnie du Cri.

  • Vendredi 27 avril à 20h30 dans la salle de la Passerelle : « KLAK ! », spectacle de clowns par le compagnie « Les Égaux Centriques ».

  • Samedi 5 mai à 20h30 dans la salle de la Passerelle : « Le Casimir de la Léonie », théâtre par la Troupe des Charmeix de Vitrac.

  • Samedi 16 juin : Journée Découverte des Amis du Prieuré dans le Cantal.

  • Mardi 26 juin à 20h30 dans la salle de la Passerelle : « Occident », théâtre dans le cadre des spectacles en balade du Théâtre des Ilets.

  • Mercredi 18 juillet à 19h dans la cour du Prieuré :  spectacle de danse du Pérou en partenariat avec le festival de Gannat « les cultures du monde ».

  • Du dimanche 22 juillet au dimanche 26 août de 15h à 19h dans les greniers du Prieuré : exposition « La basse-cour : mythes et réalité ».
    Inauguration de l’exposition le samedi 21 juillet à 18 heures
    Cycles de contes et une conférence sur la symbolique du coq.
    Visites organisées pour les enfants de la comcom des côtes de Combrailles.

  • Dimanche 29 juillet à 17h dans l’église : concert dans le cadre du Festival  Baroque d’Auvergne.

  • Lundi 6 août à 21h dans l’église : concert dans le cadre du Festival Bach en Combrailles par l’Ensemble Baroque Atlantique.

  • Vendredi 31 août à 20h30 dans la salle de la Passerelle : « Tous les matins, je me lève », lecture théâtralisée par la Compagnie l’Abreuvoir.

  • Vendredi 21 septembre à 20h30 dans la salle de la Passerelle : « Rhapsodiva », fantaisie lyrique en 4 actes par Operita Trio.

  • Vendredi 26 octobre à 20h30 dans la salle de la Passerelle : « Home, Sweet Home », théâtre par le Groupe Ubürick.

_____________

**************************

______________

 

Publicités